En Normandie, un défi "assiette vide" dans des cantines scolaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions

On estime à dix millions de tonnes par an le gaspillage des produits alimentaires en France, et sans doute même un peu plus. Pour faire changer les choses, il faut éduquer les plus jeunes. Plusieurs écoles de Normandie ont lancé un défi aux élèves : jeter le moins possible. A Giberville, dans le Calvados, la classe qui aura gaspillé le moins de nourriture pourra choisir son menu idéal. #IlsOntLaSolution  

Ce midi-là, à la cantine de Giberville dans le Calvados, c’est menu végétarien. Sans doute pas le menu idéal pour les enfants, mais ici, le chef de cuisine Ludovic Lebon a ses petits trucs pour leur faire manger de tout : "La solution qui ne me semble pas mauvaise, c’est de mettre l’argent (sic) sur les épices. On va avoir du chou-fleur, du brocoli, ça va être un peu boudé, mais avec l’apport des épices ça aide à rehausser, à réorienter un petit peu le goût, et olfactivement c’est plus intéressant".  

Depuis plusieurs années, l’établissement relève le défi "assiette vide", pour lutter contre le gaspillage alimentaire. On estime que chaque année en France, dix millions de tonnes de nourriture sont perdues ou gaspillées. Pour inverser la tendance, à l’heure où les tensions politiques internationales menacent, encore plus, l’approvisionnement en matières premières alimentaires déjà inégalitaire à l’échelle de la planète, il est important de sensibiliser les jeunes générations au problème. 

Moins de pain, plus de légumes

Parmi les mesures prises dans l’école de Giberville pour lutter contre ce gaspillage, la quantité servie dans les assiettes a été adaptée à l’âge et à l’appétit des enfants. Autre mesure efficace selon les responsables de la cantine, la quantité de pain servie a été divisée par deux. "On ne met plus le pain sur la table avant le service, on attend qu’ils soient servis en entrée. Ce qui les empêche de bouloter du pain plutôt que de manger le repas qu’on a mis toute la matinée à préparer", explique le chef.  

Et pendant une semaine, la semaine anti-gaspi, tout ce qu’il reste dans les assiettes est pesé. La classe qui aura le moins gaspillé aura le droit de commander son menu idéal. Pour l’un d’entre eux, ce sera barbe à papa, frites et nuggets. Là on est sûr au moins qu’ils ne jetteront rien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.