À l'embouchure du Var, des bouées connectées pour mesurer la pollution des eaux

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
BOUEES_CONNECTEES_VAR
Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo
France Télévisions

La société Bioceanor a développé un dispositif permettant d'envoyer 24h/24 et 7/7, des données sur la qualité de l'eau. Une innovation bienvenue pour les acteurs de la mer et pour les communes du littoral. #IlsOntLaSolution

C’est en discutant avec un ostréiculteur que Samuel Dupont, biologiste, a pris conscience du manque d’outils mis à disposition des professionnels de la mer pour évaluer la qualité de l’eau. Avec sa femme, Charlotte Dupont, une experte des données spécialisée dans les objets connectés, ils se lancent alors dans la conception d’AquaReal à travers leur entreprise Bioceanor.

Ce dispositif qui se décline en une version fixe et une version flottante permet de mesurer la qualité de l’eau selon plusieurs critères, en se positionnant à la fois sur deux marchés : l’aquaculture et la surveillance environnementale.

Plusieurs prix remportés

Bioceanor a été labellisée Solar Impulse, une fondation qui récompense les innovations ayant un un impact environnemental positif et a également remporté plusieurs concours dont le Prix Green des Trophées de l’économie numérique et le Blue Innovation Challenge. Ce dernier, organisé par la métropole Nice Côte-d’Azur, subventionne donc la mise en application de l’AquaReal dans le domaine de la surveillance environnementale.

Pour la grande première du dispositif, c’est à l’endroit où le fleuve du Var se jette dans la mer que les bouées seront positionnées. Le lieu n’a pas été choisi au hasard, détaille Maxime Paris, directeur technique de Bioceanor : “Il y a différentes études qui ont déjà montré qu'il y a des influences de l’embouchure du Var sur les plages et sur les contaminations microbiennes. Là, ce qu’on propose de faire avec ce démonstrateur c’est de pouvoir avoir un suivi sur le long terme, à très haute fréquence avec énormément de données qui vont pouvoir être rapportées et donner autant d’informations et d’indices sur ces contaminations.”

De nombreuses données analysées...

Pour les communes du littoral français, l’activité maritime est un enjeu économique majeur mais il leur est pour autant impossible d’anticiper la pollution et donc les restrictions d’accès à la mer. Avec ces bouées connectées, cela pourrait bien changer. Car les données analysées seront extrêmement nombreuses, accessibles en temps réel avec des envois d’informations toutes les 20 minutes et ce 24h/24, 7/7.

“La température, l’oxygène, le PH, la salinité, la turbidité, liste Maxime Paris. L’objectif c’est pouvoir laisser les bouées à minima un an pour être capable de pouvoir suivre plusieurs saisons. Puis à terme de les laisser à demeure pour pouvoir continuer à suivre les évènements.”

... utilisées de manière prédictive

Dotée également d’un logiciel d’intelligence artificielle, la société Bioceanor devrait être capable de fournir des données prédictives 48h à l’avance sur l’évolution de la pollution de l’eau. Cette anticipation pourrait alors grandement servir aux communes concernées pour réglementer l’accès à la mer et mettre en place des politiques publiques pour réduire la pollution.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers #IlsOntLaSolution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.