Agression d'une professeure à Créteil : Jean-Michel Blanquer veut "rétablir l'ordre"

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation, annonce vouloir rétablir l'ordre et veut responsabiliser les familles des mineurs qui vont trop loin après l'agression filmée d'une professeure à Créteil (Val-de-Marne).

Voir la vidéo
France 2

Le lycéen de 15 ans, qui a braqué une arme factice sur son enseignante à Créteil (Val-de-Marne), a été mis en examen pour violences aggravées. "Il faut rétablir l'ordre", annonce ce lundi 22 octobre Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation, dans les colonnes du Parisien. Avec Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur, ils vont réunir dans les jours qui viennent un comité stratégique pour mettre en place, selon leurs termes, "un plan ambitieux". Les lycées sont vivement encouragés à interdire le téléphone portable, ce qui est déjà prévu par la loi.

Le lycéen risque 40 mois de prison

"Aucun professeur n'est seul dans ce pays. Tout professeur est soutenu par son institution. Il faut se garder d'une seule solution magique, car elle n'existe pas. Mais il faut avoir en vue pour chaque établissement une batterie de solutions", a déclaré Jean-Michel Blanquer. Certains établissements réclament des portiques devant les écoles, mais l'arme en question à Créteil était un jouet. Le lycéen de Créteil risque 40 mois de prison et n'a plus le droit de mettre les pieds dans son département du Val-de-Marne. Il devra trouver un autre établissement, avec obligation de poursuivre sa scolarité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l\'Education nationale, le 21 octobre 2018 à Paris.
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, le 21 octobre 2018 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)