Transports en Ile-de-France : la Cour des comptes recommande d'augmenter le prix du pass Navigo

Les magistrats estiment que cette mesure permettra d'augmenter de rétablir l'équilibre des finances des transports en commun d'Ile-de-France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers dans le métro parisien le 18 octobre 2021. (MAXPP)

Vers une hausse du prix des transports franciliens ? La Cour des comptes recommande mercredi 16 février d'augmenter les tarifs des transports en commun d'Ile-de-France, y compris du pass Navigo, afin de récolter des recettes supplémentaires pour rétablir l'équilibre des finances mis à mal par la crise sanitaire.

Les magistrats prônent une hausse des tarifs justifiée au moins par "des extensions substantielles du réseau, en cours et à venir, et l'amélioration corrélative de la qualité de service", en modulant "le cas échéant" l'augmentation du passe Navigo selon des critères de revenus et en ciblant les touristes.

Les automobilistes pourraient être taxés

Les automobilistes franciliens pourraient aussi être mis à contribution, la Cour des comptes citant un péage urbain, une vignette ou une taxe sur le carburant. En revanche, on ne peut selon elle pas demander plus aux entreprises qui financent la moitié des transports publics d'Ile-de-France.

Si l'Etat a renfloué Ile-de-France Mobilités (IDFM) en 2020 et 2021 –en lui apportant respectivement 1,3 milliard et 800 millions d'euros, outre un trop perçu de 274 millions remboursable cette année–, sa contribution s'est essentiellement faite sous forme d'une avance remboursable, qui engage IDFM jusqu'en 2036.

"La soutenabilité de la dette d'IDFM au-delà de 2026 ne pourra être assurée sans recettes supplémentaires", écrit la Cour dans son rapport annuel, notant que la fréquentation n'a pas retrouvé ses niveaux d'avant-crise et que les dépenses d'exploitation doivent augmenter avec l'ouverture de nouvelles infrastructures,

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Paris-Ile-de-France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.