Cet article date de plus de six ans.

Bagnolet : le cri d'alarme des habitants après trois semaines de vives tensions

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Bagnolet : le cri d'alarme des habitants après trois semaines de vives tensions
Bagnolet : le cri d'alarme des habitants après trois semaines de vives tensions Bagnolet : le cri d'alarme des habitants après trois semaines de vives tensions (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

En Seine-Saint-Denis, une guerre de territoire entre trafiquants de drogues sème la terreur dans plusieurs quartiers sensibles de Bagnolet. Les habitants sont excédés.

Une vingtaine de voitures incendiées en pleine nuit, des échanges de tirs et quatre blessés par balles. Voici le bilan de trois semaines de vives tensions à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). "Ils ont essayé de rentrer, ils ont ouvert un peu et ils ont tiré", raconte un jeune présent dans un café pris pour cible par des tirs il y a quelques jours. Face à cette violence, les habitants de Bagnolet sont excédés et se sentent abandonnés.

Les élus réclament plus de policiers

Cette flambée de violences est expliquée par le trafic de drogues qui gangrène certains quartiers de la ville. Depuis mercredi, des CRS sont déployés provisoirement dans la ville. Mais les élus réclament des effectifs policiers pérennes. À titre d'exemple, le commissariat n'est pas ouvert la nuit et les week-ends. "Quand vous concentrez tant de difficultés et aussi peu de moyens publics, ça laisse les coudées franches à ceux qui veulent faire du business", dénonce le député France Insoumise Alexis Corbière. Les élus réclament maintenant un entretien d'urgence avec le ministre de l'Intérieur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.