VIDEO. 247 euros pour un Roissy-Paris : des touristes publient une vidéo d'un taxi clandestin les escroquant, une enquête ouverte

Une enquête pour "exercice illégal de la profession de taxi" a été ouverte jeudi, révèle "Le Parisien", une information confirmée de source judiciaire à franceinfo. 

Dans une vidéo postée sur YouTube, le 6 novembre 2018, un chauffeur clandestin exige d\'un couple de touristes 247 euros pour faire Roissy-Paris. 
Dans une vidéo postée sur YouTube, le 6 novembre 2018, un chauffeur clandestin exige d'un couple de touristes 247 euros pour faire Roissy-Paris.  (YOUTUBE / CHARKRIF TH.)

La séquence a été vue plus de 20 000 fois sur YouTube. Une enquête a été ouverte, jeudi 8 novembre, pour "exercice illégal de la profession de taxi", après la diffusion d'une vidéo montrant un taxi clandestin exiger d'un couple de touristes thaïlandais 247 euros après un trajet Roissy-Paris. C'est ce que révèle Le Parisien, une information confirmée à franceinfo de source judiciaire. Les investigations ont été confiées à la police des taxis. 

La vidéo, postée par l'une des deux victimes, montre le prétendu chauffeur hurler sur le couple : "Pay me, pay me" ("payez-moi", "payez-moi"). Le conducteur leur explique dans un anglais très approximatif que "Paris is expensive" ("Paris est cher") alors qu'une telle course coûte normalement une cinquantaine d'euros. Les deux touristes lui demandent alors de voir sa license et réclament le nom de sa compagnie de taxis. L'homme prétend exercer pour Chauffeur privé. Problème : contactée par Le Parisien, l'application de chauffeurs de VTC assure que cet individu n'exerce pas chez elle.

"Il ne voulait pas nous laisser sortir"

"Les portes étaient verrouillées et nous avions tous nos bagages dans le coffre. Il ne voulait pas nous laisser sortir et continuait à rouler tout en téléphonant à [sa prétendue] équipe pour trouver une médiation", raconte au Parisien depuis Bangkok l'une des victimes, Charkrid Thanhachartyothin. "Alors nous avons décidé de payer 200 euros, pour descendre", poursuit-il. 

Le couple, qui séjournait pour un court moment à Paris, n'a pas eu le temps de déposer plainte, mais a décidé de poster sa mésaventure sur YouTube pour alerter ses compatriotes.