Cet article date de plus d'un an.

Attaque raciste contre des Kurdes à Paris : une marche blanche organisée ce lundi

Publié Mis à jour
Attaque raciste contre des Kurdes à Paris : une marche blanche organisée ce lundi
Attaque raciste contre des Kurdes à Paris : une marche blanche organisée ce lundi Attaque raciste contre des Kurdes à Paris : une marche blanche organisée ce lundi
Article rédigé par France 2 - J. Prigeant
France Télévisions
France 2
Après un week-end de manifestations marquées par des violences, l'enquête sur la fusillade survenue vendredi 23 décembre à Paris se poursuit. Le point sur les dernières informations.

Trois jours après la fusillade en plein Paris qui a fait trois victimes vendredi 23 décembre, une mise en examen du tireur présumé de la rue d'Enghien pour assassinat et violences volontaires avec arme à caractère raciste semble se profiler. L'homme de 69 ans soupçonné d'avoir assassiné trois Kurdes vendredi à Paris va être présenté au juge d'instruction dans la journée de lundi.

"Un attentat politique" ?

Le mobile raciste des faits semble se confirmer. Le sexagénaire a confié aux enquêteurs ressentir une haine des étrangers devenue complètement pathologique. Le jour de l'attaque, il affirme avoir d'abord voulu s'en prendre à des étrangers en banlieue parisienne avant d'y renoncer et de se rendre dans le Xe arrondissement de Paris. Il explique s'en être pris à des victimes qu'il ne connaissait pas. Mais la communauté kurde conteste cette version des faits. "Nous pensons que c'est un attentat politique", affirme Agit Polat, porte-parole de l'association CDKF. Ce week-end des manifestations ont eu lieu partout en France, marquées par des scènes de violence. Lundi, à midi, une marche blanche est organisée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.