VIDEO. La libération de Paris, "c'est d'abord la victoire de la cohésion", déclare Manuel Valls

Le Premier ministre a invité à retenir le message du "devoir absolu" de se "mobiliser face à la barbarie". 

Le Premier ministre Manuel Valls lors de la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la libération de la préfecture de Paris.
Le Premier ministre Manuel Valls lors de la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la libération de la préfecture de Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Lors de la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire du soulèvement de la préfecture de Paris, mardi 19 août, le Premier ministre, Manuel Valls, a vanté "la cohésion, la confiance, le courage" comme constitutifs du "message" à retenir de la libération de Paris, ainsi que le "devoir absolu" de se "mobiliser face à la barbarie".

FRANCE TELEVISIONS

"La cohésion, la confiance, le courage : c'est cela l'élan de la libération. Et si les défis d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec ceux d'hier, je crois qu'il y a là un message que nous devons entendre. Ce message vaut pour chacun d'entre nous", a déclaré Manuel Valls dans son discours.

Un peuple "peut reprendre en main son destin"

"Oui, la libération de Paris, c'est d'abord la victoire de la cohésion, la victoire d'un peuple uni au-delà des convictions et des conditions. (...) La libération, c'est la preuve que, face à l'adversité, un peuple, s'il sait se rassembler, peut reprendre en main son destin", a ajouté Manuel Valls dans une référence implicite à la situation française actuelle.

Dans la nuit du 19 août 1944, des policiers ont occupé la préfecture de Paris, arrêté le préfet collaborateur Bussière auquel succéda Charles Luizet, gaulliste de la première heure, préfet de la Corse libérée en 1943. Pour la première fois depuis plus de quatre ans, le drapeau tricolore a flotté sur la préfecture, qui a résisté à plusieurs assauts allemands et est devenue l'un des quartiers généraux des dirigeants de l'insurrection.

La préfecture "devint le premier bâtiment public libéré, le symbole de l'ordre républicain retrouvé, le point de départ de la reconquête", a souligné le Premier ministre. "Dans ce lieu, une page glorieuse a été écrite par des policiers".