Manche : les traversées clandestines de migrants en hausse

En six jours, 700 migrants ont été arrêtés dans des embarcations de fortune au large des côtes du Nord et du Pas-de-Calais. Le gouvernement britannique tape du poing sur la table.

Elles sont 13 personnes serrées sur un bateau pneumatique en provenance de Calais, image tournée au matin du mardi 11 août, au large de Douvres en Angleterre. "On n’a pas de gilet de sauvetage", dit l’un des migrants. Un autre groupe, des Soudanais, essaient eux aussi de franchir la Manche. Ils tentent leur chance devant les conditions météorologiques favorables. Depuis janvier 2020, plus de 4 000 migrants ont tenté la traversée de la Manche, près de 700 depuis le jeudi 6 août.

Des vies en danger

Comment rendre ces traversées impossibles, c’était l’objet d’une réunion de crise organisée à Paris le mardi 11 août, entre les autorités françaises et britanniques. "Cette traversée est empruntée par des groupes criminels, et elle met des vies en danger", a affirmé le secrétaire d’État britannique à l’Immigration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bateau transportant des migrants tente de traverser la Manche en direction du Royaume-Uni, le 24 juillet 2019, près de Calais (Pas-de-Calais).
Un bateau transportant des migrants tente de traverser la Manche en direction du Royaume-Uni, le 24 juillet 2019, près de Calais (Pas-de-Calais). (PREFECTURE MARITIME DE LA MANCHE / AFP)