Calais : l'État a débuté la distribution de repas aux migrants

L'État prend en charge depuis ce mardi 6 mars la distribution des repas aux migrants, c'est le résultat de la volonté d'Emmanuel Macron. Une mission qu'accomplissaient jusque-là les associations.

Cette vidéo n'est plus disponible

Du pain, du fromage, un yaourt et une boisson chaude, voici le premier repas de la journée pour ce jeune migrant à Calais (Pas-de-Calais). À partir de ce mardi 6 mars, c'est l'État qui assure la distribution de ces déjeuners, prenant le relai des associations. Mais ce matin, il n'y avait pas foule devant la camionnette, certains réfugiés s'avancent puis rebroussent chemin, probablement à cause de la nuée de caméras.

Deux repas par jour

Pour les autorités, il s'agit aussi de changer les habitudes. Des distributions de repas assurées par l'État, c'était un engagement d'Emmanuel Macron. Désormais, les migrants pourront récupérer deux repas par jour, contre trois auparavant, mais ils pourront s'abriter pour les consommer. Autre changement, il n'y aura plus que deux points de distribution, au lieu de cinq, et ils seront mobiles pour éviter de reconstituer les camps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bénévoles distribuent des repas à des migrants le 22 mars 2017 à Calais (Pas-de-Calais).
Des bénévoles distribuent des repas à des migrants le 22 mars 2017 à Calais (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)