À Calais, on attend le démantèlement de la "jungle"

Bernard Cazeneuve a promis vendredi que le camp de migrants, qui accueille plus de 7 000 personnes, serait démantelé. Reste à savoir quand et comment.

FRANCE 2

Un démantèlement rapide et avec méthode de la "jungle" de Calais. C'est la promesse faite par le ministre de l'Intérieur vendredi, lors de sa visite du camp de migrants. Mais des questions se posent désormais : comment va se dérouler ce démantèlement ? Bernard Cazeneuve n'a pas donné d'échéance, mais a annoncé un nouveau renfort policier, notamment 140 CRS supplémentaires. La maire de Calais préconise que l'action soit radicale : "Requérir à l'armée, je ne vois pas comment cela peut se faire autrement, et le faire en trois ou quatre jours."

8 000 nouvelles places d'hébergement

Comment les migrants vont-ils ensuite être relogés ? Ils seraient actuellement entre 6 et 9 000 à Calais. Bernard Cazeneuve a promis 8 000 nouvelles places d'hébergement à l'image de ce qui existe par exemple à Strasbourg, où des anciens occupants du camp calaisien ont trouvé refuge auprès d'un centre d'accueil et d'orientation. En moyenne, ils restent ici deux mois. L'Ile-de-France a proposé par ailleurs 15 000 places d'hébergement en un an.

Le JT
Les autres sujets du JT
La \"jungle\" de Calais (Pas-de-Calais), le 19 juillet 2016.
La "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 19 juillet 2016. (PHILIPPE PAUCHET / MAXPPP)