Cet article date de plus de cinq ans.

A Calais, la construction d'un mur doit s'achever d'ici la fin de l'année, selon un ministre britannique

La construction de cet édifice s'inscrit dans le cadre d'un paquet de mesures décidées par le Royaume-Uni et la France. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La rocade de Calais, à proximité de "la jungle", photographiée le 10 août 2015.  (DENIS CHARLET / AFP)

Objectif : empêcher les migrants de s'introduire à bord de poids lourds à destination du Royaume-Uni. Les travaux de construction d'un mur doivent commencer ce mois-ci à Calais (Pas-de-Calais), ont déclaré mardi 6 septembre des responsables britanniques.

Le ministre de l'Immigration, Robert Goodwill, a évoqué devant les députés britanniques ce renforcement du dispositif de sécurité à Calais, où vivent plusieurs milliers de migrants qui espèrent pouvoir passer un jour de l'autre côté de la Manche.

Un mur de 4 m de haut le long de la rocade

"La sécurité que nous mettons en place dans les ports est renforcée par des équipements", a dit le ministre, qui faisait allusion à un ensemble de mesures, d'un montant de 17 millions de livres sterling (20,2 millions d'euros), qui ont fait l'objet d'un accord en mars entre Londres et Paris. "Nous allons entamer la construction de ce nouveau mur dans le cadre du paquet de mesures de 17 millions engagé avec les Français. Nous avons réalisé la clôture et maintenant, nous passons au mur", a-t-il dit.

Ce mur, qui devrait être haut de 4 mètres et longer un tronçon d'un kilomètre de rocade, devrait être terminé à la fin de l'année. Selon The Telegraph (lien en anglais), le financement de ce mur, annoncé à 2 millions de livres (environ 2,4 millions d'euros), est assuré par les Britanniques.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.