Guadeloupe : le retour des algues sargasses atténue la joie de la fin du confinement

Les plages étaient censées rouvrir aussi en Guadeloupe ce jeudi 21 mai. Le problème, ce sont les sargasses qui sont de retour. Elle arrivent depuis la fin de la semaine dernière par bancs impressionnants.

France 3

La quatorzaine imposée aux visiteurs levée dans une semaine, les Antilles attendaient cette éclaircie avec impatience. Mais une nouvelle épreuve s’abat sur les habitants : les sargasses sont de retour. Ces algues pestilentielles envahissent de nouveau les côtes de la Guadeloupe. "La nature, c’est la nature. On ne peut rien faire, il suffit d’attendre", relativise un habitant.

Un manque de moyens

600 tonnes de ces algues ont été ramassées, mais les sargasses continuent d’arriver. Les élus sont débordés. "Aujourd’hui, le maximum est fait. Il y a deux cribleuses, des tractopelles, le sargator. Les moyens mécaniques sont mis en œuvre au maximum", explique l’un d’eux. Le sargator est une moissonneuse-batteuse des mers. Cette machine est capable de ramasser six tonnes d’algues par heure. Problème : un seul bateau est en activité. Il en faudrait beaucoup plus pour venir à bout des sargasses.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'algue sargasse devient toxique une fois échouée sur le littoral (photo d\'algues sargasse échouées sur une plage de Martinique en 2011).
L'algue sargasse devient toxique une fois échouée sur le littoral (photo d'algues sargasse échouées sur une plage de Martinique en 2011). (PATRICE COPPEE / AFP)