VTC : gare aux chauffeurs fraudeurs

Des milliers de chauffeurs de VTC hors la loi sont munis de fausses cartes. L'un des réseaux qui délivrent ces cartes a été démantelé.

France 2

C'est un document obligatoire sur le pare-brise de chaque chauffeur de VTC : une carte professionnelle qui atteste des compétences du conducteur. Mais sur les 62 000 professionnels enregistrés, 15 000 rouleraient avec de fausses cartes. Comment les obtiennent-ils et quels sont les risques ?

Pour obtenir sa carte légalement il faut avoir un casier judiciaire vierge

Il y a quatre ans, un chauffeur de VTC qui témoigne anonymement, a commencé son activité avec une carte falsifiée et achetée à un réseau de faussaire. "J'avais besoin de travailler, et je connaissais des gens qui faisaient de fausses cartes. Et j'avais pris une carte à 800 €. J'ai donné une photo et j'ai attendu un peu moins de deux heures pour obtenir ma carte", confie-t-il. Pour obtenir sa carte légalement il faut avoir un casier judiciaire vierge, trois ans de permis de conduire et passer un examen dont le taux de réussite est de 50%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un radars embarqués conduits par des chauffeurs privés, à Evreux (Eure), lors de sa présentation, le 24 février 2017.
Un radars embarqués conduits par des chauffeurs privés, à Evreux (Eure), lors de sa présentation, le 24 février 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)