VTC : en grève, les chauffeurs déchantent

Les chauffeurs de VTC ont entamé, ce samedi 17 février, une "grève illimitée". Plusieurs manifestations ont eu lieu partout en France, traduisant un certain malaise au sein de la profession.

La fin d'un rêve ? Ce samedi, les chauffeurs de VTC se sont réunis dans plusieurs villes de France afin d'exposer leur mécontentement. Plusieurs chauffeurs de VTC déchantent sur les tarifs prélevés par les applications. C'est le cas de Michael Gaudrier, chauffeur VTC depuis plus de deux ans. Aujourd'hui, il renonce. En cause : des prix de plus en plus bas, qui ne lui permettent plus de vivre décemment de son métier. "Ces applications, avec cette guerre qu'ils se font à toujours vouloir proposer des prix bas, ne permettent plus aux chauffeurs de s'en sortir", constate-t-il.

Des tarifs réduits

Las, il a décidé d'abandonner ce métier. "J'ai pas le choix. Je suis obligé d'arrêter, j'en peux plus", regrette-t-il. Il songe à une reconversion dans le secteur informatique. Il y a cinq ans, l'arrivée des VTC a bousculé les chauffeurs de taxi et les prix appliqués. "Ces trois dernières années, on peut estimer que les tarifs ont été à la baisse", constate Dominique Bruchet, président de la Compagnie du Taxi et des Transports.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation et opération escargot d\'une cinquantaine de chauffeurs VTC de Nantes, le 4 décembre 2017 (illustration).
Manifestation et opération escargot d'une cinquantaine de chauffeurs VTC de Nantes, le 4 décembre 2017 (illustration). (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)