Uber, la société de VTC, valorisée à 17 milliards de dollars

Cette levée de fond intervient alors que la société suscite la controverse dans de nombreux pays, dont la France. 

La start-up Uber a été valorisée à 17 milliards de dollars, le 6 juin 2014.
La start-up Uber a été valorisée à 17 milliards de dollars, le 6 juin 2014. (RAFIQ MAQBOOL / AP / SIPA)

C'est un montant record pour une startup. Uber, l'entreprise américaine de transport, dont l'application permet de louer un véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC), a annoncé vendredi 6 juin avoir levé 1,2 milliard de dollars. Cela la valorise à 17 milliards de dollars (12 milliards d'euros). 

La valorisation de Uber, qui n'est pas cotée en Bourse, pourrait encore grimper puisque l'entreprise, fondée par deux trentenaires de la Silicon Valley, envisage un nouveau tour de table de 200 millions de dollars.

Un système qui fait polémique

Cette levée de fonds tombe au moment où Uber, qui s'attaque au secteur très réglementé des taxis, se retrouve au cœur de plusieurs polémiques, aux Etats-Unis et en Europe. Le service de covoiturage urbain d'Uber avec des voitures de particuliers suscite en effet la controverse. Des recours ont été déposés dans plusieurs pays, dont la France. Pour les fédérations de taxis, Uber personnifie la concurrence "déloyale" des VTC.

Créée en 2009 à SanFrancisco, Uber est connue pour ce service de location, pensé comme une alternative aux taxis classiques. Il passe par une application mobile qui, par un système basé sur la géolocalisation, trouve en quelques minutes un véhicule (service de limousine ou voiture de particulier), dans plus de 70 villes de 36 pays.