Geneviève, la seconde lycéenne fugueuse, rentre chez elle

L'adolescente qui avait rejoint Notre-Dame-des-Landes a retrouvé sa mère mercredi après-midi.

Portrait de Geneviève, lycéenne de 16 ans en fugue depuis le 4 décembre 2012, fourni par sa famille le 27 décembre 2012.
Portrait de Geneviève, lycéenne de 16 ans en fugue depuis le 4 décembre 2012, fourni par sa famille le 27 décembre 2012. (AFP)

Fin de cavale. Cinq jours après son amie CamilleGeneviève, la fugueuse de 16 ans qui s'était installée parmi les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a retrouvé sa mère, mercredi 2 janvier, et accepté de rentrer chez elle au Puy-en-Velay (Haute-Loire), selon le procureur de la République du Puy-en-Velay, qui confirme les informations de RTL. Selon le site de la radio, l'adolescente sera entendue jeudi par la police.

Récupérée par sa mère à Notre-Dame-des-Landes

"Geneviève avait donné rendez-vous hier à sa mère pour une rencontre à Nantes à 16h30 aujourd'hui [mercredi], a déclaré le procureur du Puy-en-Velay, Jacques Louvier, à l'AFP. Geneviève a décidé de rentrer", a-t-il ajouté, précisant que les deux femmes étaient en chemin vers le domicile familial.

La veille, dans un entretien au Parisien, Geneviève avait expliqué qu'elle allait "très bien", mais qu'elle ne partirait pas. La lycéenne avait aussi affirmé se reconnaître dans le combat politique des opposants au projet d'aéroport. "Je me considère comme une anarchiste, avait-t-elle déclaré. Je me reconnais dans le combat des anti-aéroport, un projet qui menace la nature sans être nécessaire."

Les reporters de France 3 Nantes l'ont filmée lundi 31 décembre sur le site de l’aéroport.

Voir la vidéo
France 3 Nantes