Cet article date de plus de dix ans.

Geneviève : "Je ne partirai pas"

La jeune fugueuse du Puy-en-Velay, qui refuse de quitter le site de Notre-Dame-des-Landes, a accordé une interview au "Parisien".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Portrait de Geneviève, lycéenne de 16 ans en fugue depuis le 4 décembre 2012, fourni par sa famille le 27 décembre 2012. (AFP)

"Je vais très bien." Geneviève, 16 ans, n'entend pas regagner le domicile familial. Dans une interview au Parisien mardi 1er janvier, la jeune fugueuse du Puy-en-Velay (Haute-Loire), installée parmi les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), se veut rassurante sur ses conditions de vie et fait part de sa détermination à rester sur place.

Interrogée sur les raisons de sa fugue, la jeune fille, vêtue d'un pantalon de camouflage et d'une veste en cuir, explique avoir des rapports "tendus" avec sa mère et avoir voulu retrouver le "contact avec la nature" qui lui manquait depuis leur installation en ville. "J'aime le partage, le fait de ne pas penser qu'à soi. Ici, on vit en communauté, et ça me plaît."

La lycéenne affirme aussi se reconnaître dans le combat politique des opposants au projet d'aéroport. "Je me considère comme une anarchiste, explique-t-elle. Je me reconnais dans le combat des anti-aéroport, un projet qui menace la nature sans être nécessaire." La jeune fugueuse se montre très critique sur l'attitude de la famille de Camille, sa compagne de fugue, que ses parents ont, selon elle, "forcée à partir". Elle demande à sa famille de "respecter son choix"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.