Gard. Prison ferme pour un couple après une fusillade et des propos racistes

Les deux suspects ont été condamnés à quatre et deux ans de prison.

A Aigues-Mortes (Gard), le couple qui a proféré des insultes racistes et visé à l\'aide d\'une carabine un groupe de jeunes dans la nuit de samedi à dimanche 5 août ont été condamnés à de la prison ferme.
A Aigues-Mortes (Gard), le couple qui a proféré des insultes racistes et visé à l'aide d'une carabine un groupe de jeunes dans la nuit de samedi à dimanche 5 août ont été condamnés à de la prison ferme. (GÉRARD LABRIET / PHOTONONSTOP / AFP)

FAITS-DIVERS - Ils avaient ouvert le feu sur des jeunes dans la nuit de samedi à dimanche à Aigues-Mortes (Gard). Jugés en comparution immédiate à Nîmes lundi 6 août, un homme et une femme ont été condamnés respectivement à quatre et deux ans de prison ferme, conformément aux réquisitions du parquet. L'homme a par ailleurs vu son permis de conduire annulé pour conduite en état d'ébriété.

Le couple comparaissait pour "violences avec ITT inférieure à 8 jours" avec quatre circonstances aggravantes : "la préméditation", "l'alcool", "l'arme" et "l'appartenance des victimes à une ethnie, race ou religion". 

Au moins huit coups de feu

L'homme et la femme se trouvaient dans une voiture quand le premier a tiré à au moins huit reprises sur des jeunes fêtant le ramadan sur le parking d'une supérette, blessant légèrement l'un d'eux à la cuisse et dans le dos. Des coups de feu ont également visé une voiture dans laquelle se trouvaient une femme et sa fille de 9 ans, toutes deux d'origine maghrébine.

Au début de sa garde à vue, l'homme a d'abord refusé le contrôle d'alcoolémie avant de l'accepter sept heures plus tard. Le taux mesuré était alors encore très au-dessus des seuils autorisés, avec 0,25 g/l. La femme, dont les témoins affirment qu'elle a rechargé l'arme entre les coups de feu et qui a, comme l'homme, proféré des propos racistes, accusait quant à elle un taux d'alcoolémie de 0,56 g/l au moment de son interpellation.