Formation spéciale des pilotes d'Air France

Les pilotes d'Air France se verront dispenser une séance spéciale d'entraînement en haute altitude sur simulateur

Les marins de l\'armée brésilienne repêchant la dérive de l\'Airbus A330 AF 447.
Les marins de l'armée brésilienne repêchant la dérive de l'Airbus A330 AF 447. (© France 2)
Les pilotes d'Air France se verront dispenser une séance spéciale d'entraînement en haute altitude sur simulateurLes pilotes d'Air France se verront dispenser une séance spéciale d'entraînement en haute altitude sur simulateur

L'information, annoncée par le site internet du Point, a été confirmée par le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), majoritaire chez Air France, alors que la compagnie aérienne n'a pas souhaité faire de commentaire.

Durant trois mois, tous les pilotes d'Airbus de la compagnie, soit plus de 3.000 personnes, suivront cet entraînement spécial.

"Entre la mi-septembre et la mi-décembre, tous les pilotes de famille Airbus assisteront, au-delà des quatre séances de simulateurs habituelles, à une séance supplémentaire dont je ne connais pas la durée", a expliqué à Erick Derivry, porte-parole du SNPL.

Selon le SNPL, la séance supplémentaire servira à "reproduire les conditions de perte d'informations de vitesse en haute altitude, situation à laquelle a été confronté l'équipage du vol AF 447", qui s'est abîmé le 1er juin dans l'Océan Atlantique, faisant 228 morts.

"Pour les pilotes de Boeing, il y aura un exercice de même type mais qui sera intégré dans les quatre séances habituelles", soit deux séances d'entraînement et deux séances de contrôle par an, a précisé M. Derivry.

"C'est une demande forte du SNPL de faire de la formation auprès des pilotes pour augmenter leur niveau de réactivité face à une problématique de perte d'information de vitesse", a-t-il ajouté.

Le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête technique du crash Rio-Paris, Paul-Louis Arslanian, a annoncé lundi que les recherches des boîtes noires de l'AF 447 devaient "reprendre à l'automne".