Cet article date de plus de cinq ans.

Finistère : deux mois en solitaire dans le phare maudit de Tévennec pour le sauver

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Finistère : deux mois en solitaire dans le phare maudit de Tévennec pour le sauver
Article rédigé par
France Télévisions

Le phare "maudit" de Tévennec accueille depuis ce week-end un homme qui va y vivre pendant deux mois pour le réhabiliter.

Marc Pointud va passer deux mois dans le phare de Tévennec (Finistère), abandonné depuis près d'un siècle. Il se situe au large de l'île de Sein et de la pointe du Raz. Il s'apprête a y vivre tel un gardien de phare en solitaire. "Il y aura peut-être du mauvais temps, je vais être au coeur de la tempête", explique-t-il.

Un îlot hanté

Cette immersion a été bien préparée par les membres de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises (SNPB). Marc Pointud ne part pas sans bagage. Avec lui, 400 kilos de vivres et de matériel, dont des panneaux solaires, pour garder le moral sur son îlot rocheux. L'association a obtenu la concession du phare pendant 10 ans. Elle souhaite le transformer en résidence d'artistes. L'aventurier a donc pour mission de communiquer sur internet pour convaincre des mécènes de soutenir le projet. Un défit courageux, car une légende raconte que l'îlot de Tévennec est hanté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.