Embouteillages, encore et toujours

Alors que le premier weekend des grands départs en vacances se profile, vendredi 3 juillet, France 2 revient sur les embouteillages, un problème qui remonte aux premiers congés payés.

France 2

Le premier weekend des grandes vacances se profile, les embouteillages aussi. Mais ces derniers ne sont pas une nouveauté. Ils existent bel et bien depuis la mise en place même des vacances, en 1936. Pour partir à la mer, "pendant longtemps, il n'y eut qu'une et une seule route", rappelle la journaliste de France 2. La nationale 7 c'était déjà un peu l'aventure, et puis c'est devenue une vraie pagaille. Alors en 1954, la gendarmerie sort l'hélicoptère pour réguler les premiers gros embouteillages.

Véritable cauchemar

Malgré l'élargissement des routes, les bouchons continuent à s'accumuler avec le temps. Huit Français sur 10 partent au même endroit au même moment. En 1969, on parle pour la première fois de la grande transhumance de l'été et du fameux chassé-croisé. Mais l'impensable arrive à l'été 75 : 6 000 km d'embouteillages, 720 000 voitures bloquées en un weekend et 200 morts juste pour le 2 août. L'année suivante, on invente Bison Futé et les itinéraires bis. Et depuis les années 90, on a surtout appris à ne plus rester dans les embouteillages sans faire une pause.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rapport de l\'Autorité de la concurrence indiquait que le chiffre d\'affaires des grandes sociétés d\'autoroutes avait augmenté de 1,7 milliard d\'euros entre 2006 et 2013, soit une hausse de plus de 20 %.
Un rapport de l'Autorité de la concurrence indiquait que le chiffre d'affaires des grandes sociétés d'autoroutes avait augmenté de 1,7 milliard d'euros entre 2006 et 2013, soit une hausse de plus de 20 %. (MAXPPP)