Économie : quelles sont les parts de l'État dans les entreprises françaises ?

Que reste-t-il des parts de l'État dans les entreprises publiques françaises ? Réponse avec Margaux Manière sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

Le mariage entre CNP Assurances et La Banque Postale pourrait faire perdre le contrôle de La Poste à l'État s'inquiètent les syndicats. Que reste-t-il des prises de ses prises de participation dans les grandes entreprises françaises ? "L'État est présent au capital de 81 entreprises, mais il est majoritaire dans seulement 31 d'entre elles, rappelle la journaliste Margaux Manière sur le plateau de France 2. C'est le cas par exemple de La Française des jeux, de France Télévision, ou, pour les entreprises cotées, d'EDF ou ADP (Aéroports de Paris). La SNCF et la RATP, elles, sont totalement publiques."

Un fonds pour l'innovation des entreprises mais aussi un moyen de se désendetter

Est-ce que l'État va continuer à se désengager ? "Oui, clairement, d'ailleurs, la loi appelée 'Pacte', qui sera bientôt examinée au Parlement, va permettre de déverrouiller le capital de plusieurs entreprises, poursuit la journaliste. Celui de La Poste, mais aussi celui d'ADP, d'Engie (ex GDF Suez), et la Française des jeux, qui pourrait même être privatisée." L'intérêt, pour l'État, est de trouver de l'argent pour alimenter un fonds pour l'innovation des entreprises, mais aussi pour se désendetter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chantier de l\'EPR le 11 octobre 2008, après la reprise des opérations de bétonnage. 
Le chantier de l'EPR le 11 octobre 2008, après la reprise des opérations de bétonnage.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)