Cet article date de plus de six ans.

Droit du sol : le débat relancé

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Droit du sol : le débat relancé
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Droit du sang, droit du sol, face à une pression migratoire de plus en plus forte, le débat sur la nationalité est relancé.
 

Nicolas Sarkozy relance le débat sur le droit du sol. En France, droit du sang et droit du sol coexistent. Si l'un des deux parents d'un enfant est Français alors l'enfant est Français : c'est le droit du sang. Tout enfant né en France de parents étrangers, obtiendra automatiquement la nationalité française à 18 ans, à condition d'y avoir vécu au moins cinq ans : c'est le droit du sol.

Un débat vieux de 20 ans

En 2013, le droit du sol concernait 28% des personnes devenues françaises cette année-là. Ce débat traverse la droite depuis plus de 20 ans. En 1991, Valéry Giscard d'Estaing évoqué dans une interview-choc "l'immigration-invasion". Nicolas Sarkozy qui a toujours fermement défendu le droit du sol veut en débattre aujourd'hui. Un changement de pied politique dans la perspective de 2017 que dénonce la gauche. "C'est irresponsable de la part d'un ancien chef de l'État. On est plus sur de la conviction, on est sur une espèce de course à l'échalote avec les thèmes du FN", confie au micro de France 2 Bruno le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.