Cet article date de plus de six ans.

Nicolas Sarkozy active la reconquête

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nicolas Sarkozy active la reconquête
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Ce samedi 30 mai, l'UMP a donc laissé la place aux Républicains. Le président du nouveau parti, Nicolas Sarkozy a ciblé la gauche. Nicolas Sarkozy n'a qu'un but, reprendre l'Élysée.

En quatre jours, Nicolas Sarkozy est monté deux fois sur scène, au Havre d'abord et ce samedi 30 mai à Paris. Pour Philippe Moreau Chevrolet, spécialiste de la communication politique, Nicolas Sarkozy use de plusieurs stratégies. Il joue notamment la carte de l'humour : "Il y a un truc que je n'avais pas prévu, c'est que 'moi je' voulait choisir lui même le nom de notre formation politique", a déclaré Nicolas Sarkozy.
"Là il était dans une phase où il voulait reconquérir les militants. C'est ça qu'il cherche avec l'humour. Il veut apparaître aimable pour qu'on se dise ok, Sarkozy a des côtés irritants, il nous a emmenés à la défaite en 2012 mais au fond il est drôle. C'est ce déficit de sympathie qu'il cherche à compenser parce que c'est son plus gros handicap, même à droite pour revenir", commente le spécialiste.

Séduire les militants

Dans son désir de revenir au pouvoir, Nicolas Sarkozy soigne donc son image. Un élément que d'autres prétendants à la primaire du parti de droite avaient négligé lors du congrès des Républicains ce samedi.
Cet après-midi, sur quatre prétendants à la primaire, deux se sont fait siffler : Alain Juppé et François Fillon. Bruno le Maire, lui avait bien pris soin de placer des militants acquis à sa cause dans la salle. La bataille de l'image ne fait que commencer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.