Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : le Parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

"Les premières investigations ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troublergravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur", indique le parquet national antiterroriste, dans un communiqué. 

Des policiers devant la place Ernest Gailly, à Romans-sur-Isère (Drôme), où un homme a attaqué des passants armé d\'un couteau, le 4 avril 2020. 
Des policiers devant la place Ernest Gailly, à Romans-sur-Isère (Drôme), où un homme a attaqué des passants armé d'un couteau, le 4 avril 2020.  (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un homme, aux motivations encore floues, a tué deux personnes et en a blessé cinq autres, lors d'une attaque au couteau perpétrée samedi 4 avril vers 11 heures, dans le centre de Romans-sur-Isère (Drôme). L'assaillant a été interpellé et son domicile a été perquisitionné, a appris franceinfo de source policière. Une deuxième personne a également été arrêtée, précise cette même source. 

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé dans un communiqué ouvrir une enquête notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". 

Les premiers éléments de l'enquête sur l'auteur de l'attaque, un homme d'origine soudanaise né en 1987, "ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur", selon le PNAT, qui ajoute que lors d'une perquisition à son domicile ont été retrouvés "des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l'auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants."

 "Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux". "Mes pensées accompagnent les victimes de l'attaque de Romans-sur-Isère, les blessés, leurs familles", a réagi sur Twitter Emmanuel Macron, le chef de l'Etat. "Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines", a-t-il assuré. 

 L'enquête devra retracer son parcours. Armé d'un couteau, l'homme a attaqué plusieurs personnes sur les boulevards du centre-ville de Romans-sur-Isère, notamment à proximité d'une boulangerie. Il est aussi entré dans plusieurs commerces pour s'en prendre à leurs clients voire leur personnel. "Il s'est rendu dans un bureau de tabac" dont il a attaqué le patron, a indiqué Marie-Hélène Thoraval, la maire de la commune. "Sa femme est intervenue et a été blessée aussi", a-t-elle déclaré. Au moment où il a été interpellé, l'homme était agenouillé sur le sol et psalmodiait une prière en arabe, selon une source policière jointe par franceinfo. Toujours selon cette source, les policiers ont saisi un couteau.

 Les motivations de l'agresseur encore inconnues. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect est un demandeur d'asile soudanais âgé d'une trentaine d'années. La députée Les Républicains de la Drôme, Emmanuelle Anthoine, a affirmé sur franceinfo que l'Ofpra lui a accordé le statut de réfugié. Ses motivations ne sont pas encore connues. La police judiciaire mène l'enquête. Il était inconnu des services de police et n'avait pas d'antécédents judiciaires, a indiqué une source policière à franceinfo. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #DROME

22h57 : "Rien ne laissait présager un tel acte immonde. J'ai vraiment le souvenir de quelqu'un qui, avec mes services et moi-même, était poli, allait travailler en vélo. On est sous le choc, on n'a pas de mots. On est vraiment stupéfaits et horrifiés parce que c'est l'incompréhension complète."

Sur franceinfo, le maire de la ville où habitait l'homme qui a tué deux personnes et en a blessé cinq autres à Romans-sur-Isère, défend malgré tout la tradition d'accueil de sa ville : "Je souhaite quand même que l'horreur n'efface pas complètement l'histoire de la solidarité de notre village et n'autorise pas, par facilité, l'amalgame. Parce que je crois qu'il n'y a pas non plus, et heureusement, de monstres cachés derrière chaque réfugié d'hier ou de demain. Il ne faudra pas l'oublier."

20h06 : 20 heures, le temps d'aller applaudir à la fenêtre, et on revient pour le point sur l'actu.

• Le nombre de décès continue de croître dans l'Hexagone : 7560 personnes ont perdu la vie à cause du coronavirus, chiffre hospitalier et dans les Ehpads cumulé, soit une hausse de 441 en milieu hospitalier par rapport à hier.

• Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête sur l'attaque au couteau de Romans-sur-Isère, qui a coûté la vie à deux personnes et fait au moins cinq blessés ce midi. C'est la perquisition chez l'assaillant, où ont été découverts des écrits islamistes, qui a entraîné cette décision.

La gauche britannique a un nouveau leader : Keir Starmer est devenu le chef du Labour, prenant la succession de Jeremy Corbyn, balayé aux dernières élections. Voilà ce qu'il faut connaître de lui.

19h35 : "Lors de la perquisition réalisée à son domicile, ont été retrouvés des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l’auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants", écrit le parquet national antiterroriste dans un communiqué.

19h33 : Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête sur l'attaque au couteau de Romans-sur-Isère qui a fait deux morts et au moins cinq blessés.

18h58 : Si vous sortez d'une après-midi prolongée à profiter du soleil dans votre jardin ou sur votre balcon, vous n'avez peut-être pas suivi l'évolution de l'enquête sur l'attaque de Romans-sur-Isère, qui a fait deux morts et au moins cinq blessés. Voilà ce que l'on en sait.



(MAXPPP)

18h16 : France 3 Auvergne-Rhône-Alpes a recueilli le témoignage du boucher qui s'est fait voler un couteau ayant servi à l'agression de Romans-sur-Isère ce midi :

"Ma femme m'a appelé, en pleurant, que quelqu'un qui est passé par-dessus le comptoir, qui avait pris un couteau et qui avait poignardé une autre personne dans le magasin, donc un client. Il aurait planté quelqu'un et aurait cassé son couteau, c'est pour ça qu'il est rentré dans la boutique pour, justement, reprendre un autre couteau, un grand couteau de boucherie".




(FRANCE 3 AUVERGNE-RHONE-ALPES)

18h15 : 18 heures et des briquettes, on fait le point sur l'actualité de ce samedi soir.

Un homme a tué deux personnes et en a blessé cinq autres, selon Christophe Castaner, dans une attaque au couteau à Romans-sur-Isère ce matin. Deux suspects ont été interpellés et le parquet national antiterroriste ne s'est pas encore saisi de l'enquête.


• Alors que les services de réanimation sont surchargés, les médecins tirent la sonnette d'alarme sur une possible pénurie de médicaments "de première ligne".

• La gauche britannique a un nouveau leader : Keir Starmer est devenu le chef du Labour, prenant la succession de Jeremy Corbyn, balayé aux dernières élections. Voilà ce qu'il faut connaître de lui.

18h12 : L’entourage de Christophe Castaner clarifie la position du ministre et souligne sur franceinfo que "la qualification terroriste n'est pas établie à ce stade. Il convient au parquet d'apprécier le cadre de cette attaque meurtrière".

17h15 : Voici le moment important de la prise de parole de Christophe Castaner, qui parlait de "parcours terroriste". On va rester sur le vocable "attaque" pour le moment car le parquet national antiterroriste ne s'est pas saisi de l'affaire.

16h57 : "La menace semble être neutralisée", souligne le ministre de l'Intérieur, qui conclut sa déclaration, qui n'a duré que quelques minutes.

16h56 : L'enquête n'est pas encore confiée au parquet national antiterroriste, qui "évalue" la situation, mais sera diligentée par le parquet local.

17h15 : Christophe Castaner prend la parole à Romans-sur-Isère. "Les forces de sécurité ont su réagir comme ils le font tous les jours et toutes les nuits", salue le ministre de l'Intérieur, qui inclut dans ses louanges les commerçants et les passants.

16h53 : Un nouvel élément dans l'enquête sur l'attaque de Romans-sur-Isère qui a fait 2 morts et au moins 5 blessés ce midi : cet après-midi, une deuxième personne a été interpellée et le domicile de l'assaillant a été perquisitionné, a appris franceinfo de source policière.

16h14 : Rappelons les principales infos de ce samedi :

Un homme a tué deux personnes et en a blessé six autres dans une attaque au couteau à Romans-sur-Isère ce matin. Un suspect a été interpellé.


Les Etats-Unis ont connu hier le pire bilan quotidien d'un seul pays depuis le début de l'épidémie, avec 1 480 morts. En Espagne, où le nombre de morts baisse depuis deux jours, le confinement est prolongé jusqu'au 25 avril.


Les autorités américaines ont à leur tour changé leur position sur le port des masques, et recommandent désormais à tous l'emploi de protections artisanales, comme une écharpe ou un masque en tissu. Hier, en France, Jérôme Salomon encourageait le port des "masques alternatifs" en tissu.


#CORONAVIRUS Un large éventail de laboratoires de ville qui ne pouvaient pas encore pratiquer des tests de dépistage du Covid-19 vont être autorisés à le faire, et seront mobilisés à partir de lundi, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

15h57 : On connaît quelques éléments supplémentaires sur l'attaque au couteau à Romans-sur-Isère. Selon une source policière, le suspect était inconnu des services de police et n'avait pas d'antécédent judiciaire. Au moment de son interpellation, il était agenouillé au sol et récitait une prière en arabe, affirme cette même source.

15h08 : Emmanuel Macron réagit à l'attaque au couteau qui a fait deux morts et six blessés à Romans-sur-Isère, un "acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines."

14h46 : Le bilan de l'attaque au couteau à Romans-sur-Isère a été revu à la baisse : on compte six blessés, et non sept comme précédemment annoncé, et deux morts.

13h37 : Selon les informations de France Télévisions, le Parquet national antiterroriste est actuellement "en évaluation" pour déterminer s'il se saisit de l'enquête sur cette attaque. Rappelons qu'un suspect a été arrêté.

13h35 : Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner réagit sur Twitter à l'attaque au couteau qui a fait deux morts et sept blessés à Romans-sur-Isère.

12h46 : Le bilan continue d'évoluer : selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche, on compte désormais sept blessés, dont quatre sérieusement touchés, et deux morts.

12h44 : Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire, selon nos informations.

12h43 : Rappelons qu'un suspect a été interpellé. Il est âgé d'une trentaine d'années. France Bleu Drôme Ardèche affirme que des témoins ont entendu l'assaillant crier "Allahu Akbar" en s'en prenant à des victimes.

13h07 : Selon France Bleu Drôme Ardèche, l'une des deux personnes tuées est un boucher du centre-ville de Romans-sur-Isère.

13h07 : Deux personnes sont mortes, et au moins cinq autres ont été blessées, dans l'attaque au couteau à Romans-sur-Isère, selon nos informations.

12h27 : On ignore pour l'instant le motif de cette agression à l'arme blanche à Romans-sur-Isère. Selon France Bleu Drôme Ardèche, le suspect interpellé est un homme demandeur d'asile, de nationalité soudanaise.

12h28 : Toujours selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche, l'homme a agressé à l'arme blanche des passants dans le centre-ville de cette commune proche de Valence. Deux des quatre blessés pris en charge par les pompiers sont en urgence absolue, dont un gravement atteint à l'artère fémorale.

12h25 : Au moins quatre personnes ont été blessées à l'arme blanche à Romans-sur-Isère (Drôme) et un suspect a été interpellé, selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche.