Gérard ou Marcel ? Deux hommes clament être le garçon sur une célèbre photo prise après le Débarquement

Un Catalan et un Normand se reconnaissent dans les traits du jeune enfant, recherché par le neveu du GI américain qui figure également sur la photo.

La photo du Gi et de l\'enfant, relayée par le compte Twitter de La Manche Libre, le 13 juillet.
La photo du Gi et de l'enfant, relayée par le compte Twitter de La Manche Libre, le 13 juillet. (CAPTURE ECRAN / TWITTER)

Parole contre parole. En juillet, l'Américain Glen Glatter lance un appel à témoin sur Reddit pour retrouver le garçonnet qui figurait aux côtés de son oncle par alliance, un GI américain, sur une vieille photographie prise dans le Calvados. L'image daterait du 10 juin 1944, quatre jours après le Débarquement en Normandie, et aurait été prise à Trévières, près de Bayeux, par le photographe Roger Hamilton.

Son appel, relayé le jeudi 13 juillet par le quotidien La Manche libre, a mieux fonctionné que prévu : deux hommes prétendent aujourd'hui être le petit blond de la photographie.

Deux hommes pensent être sur la photo

Grâce à l'aide du Mémorial de Caen, Gérard Poincheval, 76 ans, est identifié à la fin juillet. "Lorsque nous avons constaté la mobilisation de la presse et l’engouement des anonymes sur les réseaux sociaux, nous avons activé nos réseaux et recherché l’identité du garçon, explique Franck Moulin, directeur adjoint du Mémorial, auprès de Ouest-France. Nous avons alors découvert que le petit garçon de la photo de 1944 avait lui-même tenté de retrouver le soldat et lancé un appel à témoins dans la presse locale il y a quelques années."

Ce Normand réside à Saint-Martin-des-Entrées près de Bayeux, non loin du lieu où la photo aurait été prise. Il avait 2 ans à l'époque et explique avoir eu "le cœur serré" en voyant l'image. Il tentait de retrouver Fred Linden, le soldat figurant sur la photo, depuis "treize ans", raconte-t-il au quotidien régional Paris Normandie.

Le visage du petit garçon comparé à ceux des deux hommes

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Marcel Castel, 77 ans, est prévenu à la mi-juillet par son infirmière de l'existence de cet appel à témoins. Ce Catalan d'adoption qui habite Perpignan (Pyrénées-Orientales) se reconnaît lui aussi, sans aucun "doute", dans les traits du petit garçon.

"En juin 1944, j'avais 3 ans et demi, on habitait à la sortie de Trévières, sur la route de Saint-Lô. Dès que je voyais arriver les Américains, je sortais à leur rencontre. Lui était toujours souriant, gentil, très affectueux. Il avait une patience d'ange. Maman me demandait de le laisser tranquille... Je l'appelais par son prénom, Fred", confie-t-il à Midi Libre.

Pour démêler cette histoire, le Mémorial de Caen souhaite comparer le visage du petit garçon de la photo avec ceux des deux hommes en 1944, a rapporté France 3 Normandie.