Cet article date de plus de cinq ans.

Côtes-d'Armor : des tests ADN généralisés pour relancer une enquête

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Côtes-d'Armor : des tests ADN généralisés pour relancer une enquête
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un an après la tentative de viol d'une jeune joggeuse, tous les hommes de la commune de Trélivan ont été convoqués pour passer des tests ADN.

C'est une décision radicale et plutôt rare. Un an après la tentative de viol d'une jeune joggeuse, tous les hommes de la commune de Trélivan dans les Côtes-d'Armor ont été convoqués pour passer des tests ADN. Chacun attend son tour. Des dizaines de jeunes hommes entre 15 et 25 ans, parmi eux peut-être l'agresseur de la joggeuse.

Un test rapide 

Le test est rapide, 30 secondes à peine. Les enquêteurs s'en remettent à la science, peut-être la dernière solution pour faire avancer le dossier. C'est près d'un étang que l'affaire avait commencé en avril 2015. Ici, une jeune femme de 22 ans mettait en fuite son agresseur. Sur les vêtements de la victime, les traces ADN de l'agresseur. L'enquête n'a jamais permis de l'identifier, il serait résident dans la commune ou dans les environs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.