Assassinat du préfet Erignac : Yvan Colonna violemment agressé par un autre détenu

Publié
Yvan Colonna violemment agressé par un autre détenu
Article rédigé par
N. Perez, E. Pelletier, M. Lecointre, T. Souman, C-M. Denis, C. La Rocca, A. Sarlat, C. Ricco - France 2
France Télévisions

Condamné pour le meurtre du préfet Erignac en 1998, Yvan Colonna se trouve entre la vie et la mort. Le militant indépendantiste corse a été agressé par un codétenu djihadiste, qui a tenté de l'étrangler, mercredi 2 mars, à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône).

L'un des détenus les plus connus de France, Yvan Colonna, est entre la vie et la mort. Ce mercredi 2 mars, vers 10 heures, dans la prison centrale d’Arles (Bouches-du-Rhône) où il a été incarcéré, le militant indépendantiste corse a été violemment agressé par un autre détenu. Ce dernier, condamné pour terrorisme, l'a notamment étranglé. Les faits se sont déroulés dans la salle de sport, alors qu'ils étaient seuls. Il n’y avait aucun différend entre les deux hommes, selon les surveillants. 

Une cavale pendant quatre ans

Le soir du 6 février 1998, le préfet de Corse Claude Erignac a été abattu d'une balle dans le dos dans une petite rue d'Ajaccio. Un an plus tard, quatre militants indépendantistes corses ont été arrêtés, et ont désigné Yvan Colonna comme le tireur. En juillet 2003, après quatre ans de cavale, l’ancien berger corse a été interpellé. Yvan Colonna a été définitivement condamné, en juillet 2011, à la perpétuité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.