Corse : les autorités s’activent pour protéger l’île des nappes d’hydrocarbures

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Corse : les autorités s’activent pour protéger l’île des nappes d’hydrocarbures
FRANCE 3
Article rédigé par
N.Boubetra, C.Tronchon, C.Giuliano, France 3 Corse, P.Goldmann - France 3
France Télévisions

Dimanche 13 juin, la Corse est toujours menacée par les nappes d’hydrocarbures qui ont été déversées dans la mer. L’enquête se poursuit pour retrouver les responsables. Dans le même temps, c’est le secteur du tourisme qui souffre également de la situation.

En Corse, dimanche 13 juin, on s’active encore pour tenter de protéger l’île. Les bateaux tentent de pomper le plus possible les hydrocarbures qui ont été déversés dans la mer. Environ quatre tonnes de polluants ont été récupérées, mais la situation n’est pas encore totalement sous contrôle. Après s’être éloignées, les pollutions se trouvent désormais à cinq kilomètres au nord de Porto-Vecchio. Un barrage flottant a été installé devant le port et l’accès aux plages reste interdit.

Coup dur pour le secteur du tourisme

L’enquête se poursuit pour tenter de savoir lequel des trois bateaux suspects serait à l’origine de ce dégazage sauvage. De leur côté, les professionnels du tourisme se retrouvent dans une situation délicate, alors que la saison estivale démarrait. "Les transats et la baignade nous ont été interdits donc, dans la journée, on va certainement avoir un manque à gagner. J’espère que pour les prochains jours, ça va évoluer en notre faveur", confie Franck Bighetti, gérant d’une paillotte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.