Cet article date de plus de six ans.

Corbeil-Essonnes : une épicerie de la cité des Tarterêts au cœur d'une affaire de racket

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Corbeil-Essonnes : une épicerie de la cité des Tarterêts au coeur d'une affaire de racket
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 2 revient sur l'affaire de l'épicière victime de racket à Corbeil-Essonnes.

L'enquête progresse dans l'affaire de l'épicière de la cité des Tarterêts (Corbeil-Essonnes), victime d'agressions à répétition. Pour protéger son commerce des vols, la jeune femme avait fait appel à deux hommes du quartier.
Jeudi 7 mai, l'un de ses agresseurs a été condamné à trois mois de prison avec sursis et à 300 euros d'amende pour dégradation, l'autre a été relaxé. Porte brisée, pare-brise caillassé, l'épicière a subi trois attaques depuis le début de la semaine. Hier, devant les journalistes, elle dénonçait un racket, mais il semble que la vérité soit plus complexe.

L'épicerie visée par des jeunes

Selon l'épicière, une poignée de jeunes avait pris l'habitude de se servir dans ses rayons. Pour mettre fin aux vols, elle avait fait appel à deux connaissances du quartier. Le plus grand passe au magasin de temps en temps pour 1 200 euros, mais il veut plus d'argent, la commerçante refuse, et les ennuis commencent.
Pour les juges, la commerçante n'a pas été victime de racket, mais dans la cité des Tarterêts, l'épicière se sait toujours visée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.