Cet article date de plus de neuf ans.

"Civilisations" : des anthropologues répondent à Claude Guéant

Après la polémique provoquée par le ministre de l'Intérieur, qui a affirmé que "toutes les civilisations ne se valent pas", FTVi a interrogé des chercheurs sur la définition et le sens de ce mot.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
A Louxor (Egypte). La civilisation de l'Egypte antique a duré plus de 3000 ans, entre -3150 et -31 avant Jésus-Christ. (BILDAGENTUR RM / TIPS / PHOTONONSTOP)

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a déclenché une nouvelle polémique en affirmant, samedi 4 janvier, que "toutes les civilisations ne se valent pas". Les réactions n'ont pas tardé. La gauche a dénoncé ce discours. La droite l'a soutenu, un peu gênée, et Nicolas Sarkozy a estimé que la polémique était "ridicule". Certains ont émis des nuances, comme l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui a déclaré lundi que Claude Guéant est "meilleur ministre qu'ethnologue". Justement, FTVi a interrogé des anthropologues pour revenir sur la notion de "civilisation".

Qu'est-ce qu'une civilisation ?

• Ce que dit Claude Guéant :

Dans son entretien au Figaro, dans lequel il persiste et signe, Claude Guéant, donne cette définition de la civilisation : "ensemble de caractéristiques qui forment un groupe humain : l'histoire, la culture, un héritage intellectuel et moral".

En mars 2011, il avait déjà utilisé le terme de "civilisation", déclarant que "le gouvernement est confronté à un défi formidable et redoutable, celui de changer la France pour qu'elle reste elle-même, qu'elle conserve sa civilisation".

• Ce que dit l'anthropologie

Selon Le petit Larousse 2012, une civilisation est un "ensemble cohérent de sociétés ou de cultures : ensemble de caractères sociaux, culturels, etc., qu'elles partagent".

Marcel Mauss, l'un des pères de la discipline, donnait dans les années 1930 une définition qui fait encore référence aujourd'hui. Pour lui, c'est "un ensemble suffisamment grand et suffisamment caractéristique pour qu'il puisse signifier, évoquer à l'esprit une famille de sociétés". Selon lui, "les phénomènes de civilisation sont essentiellement internationaux, extranationaux".

• La critique des chercheurs

"Claude Guéant témoigne d'une culture approximative, notamment d'une culture historique et anthropologique bien peu sûre : le concept de 'civilisation' relève bel et bien de ces disciplines", déplore Jean Jamin, anthropologue et directeur de la revue d'ethnologie française L'Homme. "La France n'est pas une civilisation à elle seule", ajoute-t-il. Elle est incluse, selon lui, dans la civilisation occidentale, qui regroupe la zone Nord-Atlantique. Plus précisément, elle fait partie de la civilisation de l'ouest de l'Europe, elle-même issue du Saint Empire romain germanique, lui-même issu d'un mélange des civilisations grecques, latines, viking et germaniques, explique-t-il.

"Il se trompe et n'utilise pas les bons mots, ce qui est déplorable", estime l'anthropologue Jean-Claude Galey, directeur de recherche à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), et auteur du Dictionnaire d'anthropologie et d'ethnologie. Il souligne qu'"une civilisation est un ensemble de cultures""Elle est multiple, elle n'est pas caractérisée par une seule langue ou une seule religion."

"Protéger notre civilisation" ?

 • Ce que dit Claude Guéant

"Nous devons protéger notre civilisation", a-t-il déclaré samedi 4 février face au étudiants de l'UNI. Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas." "Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique."

• La critique des chercheurs

"Toutes les civilisations sont vouées à disparaître un jour ou l'autre, affirme Jean Jamin, même si elles s'inscrivent dans la longue durée, c'est-à-dire au moins plusieurs siècles." "Une civilisation a une position d'hégémonie à une période donnée, grâce à son pouvoir politique et surtout économique", comme ce fut le cas pour la civilisation inca, celle des Grecs ou des Egyptiens. Surtout, l'anthropologue estime que le ministre fait "une confusion entre régime politique, religion d'Etat et civilisation : il y a un régime communiste, mais pas de religion et de civilisation communiste. De même qu'il y a une religion islamique, mais pas de civilisation islamique. On ne peut pas tout mélanger."

Avec ses petites phrases, Claude Guéant ravive, selon les chercheurs, la polémique sur Le choc des civilisations, défendu en 2000 par le professeur américain Samuel Huntington dans son best seller. Mais ce "choc" n'existe pas, selon les spécialistes, car les civilisations ne s'affrontent pas : elles apparaissent ou disparaissent, en se fondant les unes dans les autres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.