Cet article date de plus de dix ans.

Christian Leoni a été abattu alors qu'il s'apprêtait à regagner sa voiture blindée, par deux hommes cagoulés.

Un homme d'une cinquantaine d'années, présenté comme un membre historique de la bande de la "Brise de mer", a été abattu vendredi en Corse, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (AFP)

Un homme d'une cinquantaine d'années, présenté comme un membre historique de la bande de la "Brise de mer", a été abattu vendredi en Corse, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

La scène s'est déroulée sur le parking d'un restaurant sur la commune de San-Nicolao-di-Moriani, à quelque 60 km au sud de Bastia (Haute-Corse).

Christian Leoni connu pour des "braquages", avait été condamné à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Bastia dans une affaire de réseau clandestin de machines à sous en 2001. Il était présenté par la police comme l'un des cerveaux du " casse du siècle", où 30 millions de francs suisses avaient été dérobés à l'Union des banques suisses, à Genève, en 1990.

De source proche de l'enquête, on évoquait le casier judiciaire de ce proche de Francis Mariani, lui aussi membre historique du ganf de la " Brise de mer", nommé en référence au café sur le port de Bastia où se réunissaient ses membres dans les années 1980.

Christian Leoni s'apprêtait à regagner sa voiture blindée quand deux hommes cagoulés ont fait irruption sur un quad, selon un témoin. L'un des deux tueurs aurait alors fait feu à plusieurs reprises à une cinquantaine de mètres avec une arme automatique, avant d'achever la victime à bout portant. Le commando a disparu sans laisser de traces. Le coordonnateur des services de sécurité intérieure en Corse, Jean-François Lelièvre s'est rendu sur place aux côtés des hommes de l'antenne bastiaise de la Direction régionale de la police judiciaire ainsi que du substitut du procureur de Bastia.

Ce règlement de comptes intervient dans le cadre de la guerre de recomposition que connaît le grand banditisme en Corse. Depuis quatre ans, une quinzaine de personnes, dont des "piliers" de cette organisation, ont été tués dans l'île et dans le Sud de la France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.