Émeutes après la mort de Nahel : comment Montargis se reconstruit

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Émeutes après la mort de Nahel : comment Montargis se reconstruit -
Émeutes après la mort de Nahel : comment Montargis se reconstruit Émeutes après la mort de Nahel : comment Montargis se reconstruit - (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.Nény, J.Jonas, C.Alphonse
France Télévisions
France 2
Les émeutes provoquées par la mort de Nahel avaient duré huit jours début juillet. 553 communes ont été dégradées dont Montargis dans le Loiret, où 114 commerces ont été touchés. Où en sont les réparations ?

Depuis les émeutes il y a deux mois, Hélène n’a pas posé revenir là où elle habitait. "Aujourd’hui, je n’ai plus rien", déclare-t-elle. Lors d’une nuit de chaos au chœur de Montargis (Loiret), des incendies, des pillages et du vandalisme ont dégradé des boutiques, dont certaines ont été réduites en cendres. Parmi les 85 000 habitants, Hélène a dû dire adieu à son appartement derrière la pharmacie.  

Des millions d’euros de dégâts 

Le centre-ville de Montargis panse ses plaies. Des panneaux en bois ont été placés par dizaines pour masquer dégâts. Mais si on tend l’oreille, le moteur de tronçonneuses et perceuses tourne à plein régime, une bonne nouvelle pour les 114 boutiques touchées. Viviane Mallet, à la tête des commerçants de Montargis, se bat pour que l’activité reprenne au plus vite. Ils n’attendent qu’une chose : le verdict des assurances. En plus des commerces, ces dernières se penchent sur le cas de la mairie. L’étendue des dégâts est estimée à 10 à 15 millions d’euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.