Cécile Duflot, ministre mal-aimée des Français

Un sondage affirme que 74% d'entre eux ont une mauvaise opinion de la ministre. Elle a été sifflée, hier, à Caen. 

La ministre Cécile Duflot vote pour élire le nouveau secrétaire national d\'Europe Ecologie-Les Verts, le 30 novembre 2013 à Caen. 
La ministre Cécile Duflot vote pour élire le nouveau secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, le 30 novembre 2013 à Caen.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Le moins que l'on puisse dire est que la ministre écologiste Cécile Duflot est loin de faire l'unanimité. Selon un sondage BVA réalisé pour Le Parisien / Aujourd'hui en France et publié dimanche 1er décembre, les trois-quarts des Français (74%) ont une mauvaise opinion d'elle. Presque la moitié des sympathisants de gauche (47%) partagent cet avis. Et cela monte à 92% parmi les sympathisants de droite. 

Les Français sont également très sévères sur son bilan au gouvernement puisque 69% des sondés trouvent qu'elle est "une mauvaise ministre" (contre 26%) et 69% des personnes interrogées trouvent qu'elle "est un handicap" pour le gouvernement. En décembre 2012, 48% pensaient qu'elle était un "atout" et 48% un "handicap"

La ministre sifflée à Caen

Parmi les reproches faits à la ministre, les sondés la trouvent "trop perso" (63% contre 25%), "arriviste" (60% contre 28%) ou encore "incontrôlable" (55% contre 32%). Ils ne sont qu'une minorité à penser qu'elle "sait où elle va" (36% contre 51%) et à la trouver "sincère" (32% contre 57%), "sympathique" (31% contre 57%) et "compétente" (30% contre 57%). Une majorité de Français (54%) se dit aussi favorable à ce que les Verts quittent le gouvernement.

Ces sentiments sont-ils partagés au sein d'Europe Ecologie-Les Verts qui a adoubé, samedi 30 novembre, sa nouvelle secrétaire nationale, proche de la ministre ? Lors d'une intervention devant les écologistes réunis à Caen, Cécile Duflot a en tout cas été huée et sifflée par certains membres du parti, relate le Journal du dimanche. Une scène filmée par nos confrères de France 2.

FRANCE 2
 

Le sondage du Parisien a été réalisé par téléphone les 28 et 29 novembre auprès d'un échantillon de 999 personnes, représentatif de la population française adulte (méthode des quotas).