Cet article date de plus de sept ans.

Cahuzac, Bruel et DSK à l'enterrement du juriste Guy Carcassonne

De nombreuses personnalités politiques mais aussi du showbiz ont défilé aux obsèques du professeur de droit, à Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac console Patrick Bruel, à l'enterrement de Guy Carcassonne, le 3 juin 2013 à Paris. (ANTONIOL ANTOINE/SIPA)

Beaucoup de personnalités politiques... mais pas seulement. De nombreuses têtes connues, notamment du show-biz, ont défilé, lundi 3 juin, au cimetière Montmartre, à Paris, pour les obsèques du professeur de droit constitutionnel Guy CarcassonneOn a ainsi aperçu Jérôme Cahuzac aux côtés de Patrick Bruel, mais aussi Dominique Strauss-Kahn et plusieurs membres du gouvernement Ayrault. Selon L'Express, l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, qui était un ami intime de Guy Carcassonne, a même été enlacé, à l'écart, par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls

Guy Carcassonne est mort dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 mai, à Saint-Pétersbourg, en Russie, où il était en voyage avec son épouse. Le juriste, spécialiste de droit constitutionnel, a succombé à une hémorragie cérébrale à l'âge de 62 ans. Patrick Bruel a confié dimanche à la Provence qu'il connaissait l'expert des institutions politiques françaises depuis 26 ans et qu'il était son "meilleur ami".

Patrick Bruel (deuxième à gauche) et Jérôme Cahuzac (à droite) à l'enterrement de Guy Carcassonne, à Paris, lundi 3 juin. (ANTONIOL ANTOINE/SIPA)

DSK était également présent, tout comme Anne Sinclair.

Dominique Strauss-Kahn à l'enterrement de Guy Carcassonne, le 3 juin à Paris. (ANTONIOL ANTOINE/SIPA)

Guy Carcassonne, qui a été le collaborateur de Michel Rocard au ministère de l'Agriculture (1983-1985) puis à Matignon (1988-1991), connaissait de nombreuses personnalités politiques, de gauche comme de droite. D'où la présence de Claude Bartolone, Christiane Taubira, Jean-Louis Debré. Mais aussi Valérie Trierweiler. 

De gauche à droite : le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, la compagne du président, Valérie Trierweiler. A droite : le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré. A Paris, le 3 juin 2013. (ANTONIOL ANTOINE/SIPA)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.