Feuilleton : Ouessant, la sentinelle d'Iroise (2/5)

Le deuxième épisode du feuilleton sur l'île d'Ouessant, dans le Finistère, nous emmène à la découverte de ceux qui s'y sont installés.

France 2

Ouessant, la lointaine. Presque inaccessible. Dans l'imaginaire, Ouessant, dans le Finistère, est aussi l'île des marins au long cours. Les années passent. Aujourd'hui il ne reste que deux bateaux de pêcheurs professionnels. Le bateau d'Ondine et de Jean-Denis navigue dans cette partie de l'océan depuis maintenant 7 ans. Époux à la ville, ils sont pêcheurs en ligne. D'ordinaire, les falaises sont cachées par les vagues et l'écume. Le milieu de l'océan est un site exceptionnel pour les pêcheurs. Les eaux sont plus profondes, les courants plus forts. Le plancton y est abondant. "On a de la chance, car ce sont ces courants qui amènent la vie", raconte Ondine.

Une vie différente et atypique

Lampaul est le cœur de l'île. Les vacanciers et les retraités côtoient une population jeune, active, qui a fait le choix de s'installer ici. La petite Amalia et sa maman sont venues voir le docteur Vasse, l'unique médecin d’Ouessant. Originaire du continent, Jean-Baptiste Vasse, 39 ans, a repris le cabinet de l'ancien généraliste. C'est sa première installation après dix ans de remplacement à travers les océans. "Une fois que j'avais goûté à Ouessant, je ne me voyais plus trop bosser ailleurs", raconte-t-il. L'activité ne manque pas, les consultations s’enchaînent. Ouessant c'est la promesse d'une vie différente et atypique. Sur cette petite île, les habitants vivent en communauté. On raconte que pour tenir sur cette terre un peu sauvage, il faut du tempérament.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d\'illustration)
Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d'illustration) (MAXPPP)