Feuilleton : Ouessant, la sentinelle d'Iroise (1/5)

Un nouveau feuilleton débute sur France 2. Cap vers l'île d'Ouessant, dans le Finistère, le point le plus à l'ouest de la France métropolitaine.

France 2

La sentinelle de l'Atlantique, dernière escale avant l'Amérique. Elle se tient seule et fière face aux vents violents et à la puissance de la mer. Redoutée des marins, Ouessant est un mythe préservé. La route d'Ouessant commence à Brest (Finistère). Tous les jours, un bateau assure la liaison avec le continent. Après les marchandises, c'est au tour des passagers d'embarquer. Parmi eux, des touristes et des habitués. Aux commandes du bateau, Alain Corbel, un enfant des îles. "On emmène les ouvriers, les profs. Si un jour on n'y va pas, les chantiers s'arrêtent, les enfants n'ont pas école ", raconte-t-il.

Molène : 1,2 km de long et 800 m de large

Devant apparaît Molène, la première étape du voyage. 1,2 km de long, 800 m de large, son surnom c'est le caillou. Certains y viennent passer seulement quelques heures. Mais 150 personnes y habitent. Née ici, Frédérique passe une enfance heureuse. Son départ fut un déchirement. "Comme tous les enfants de l'île, on part après la troisième", relate-t-elle. Vincent, son compagnon, l'a convaincue de revenir vivre ici il y a plus d'un an. Ce sont les seuls maraîchers de l'île : agriculteurs et pêcheurs ont totalement disparu. "Le but du jeu c'est de faire un chiffre d'affaires où on peut s'y retrouver tous les deux", commente Vincent. Créer une activité est un défi, un espoir. Vincent et Frédérique se donnent 5 ans pour réussir leur projet. Nous laissons Molène, Ouessant n'est plus très loin. À seulement 25 km au large des côtes bretonnes. Le bout du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d\'illustration)
Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d'illustration) (MAXPPP)