Bretagne : la guerre du sable

A Lannion, une entreprise veut exploiter le sable sous-marin du large. Depuis six ans, la population s’oppose à cette décision, en raison du risque environnemental.

A Lannion (Côtes-d’Armor), la population mène une véritable guerre du sable face à une entreprise qui veut exploiter le sable sous-marin du large. Personne n’en veut : ni la population, ni les pêcheurs, ni les professionnels du tourisme et encore moins les maires de 13 communes concernées, qui craignent des conséquences sur l’environnement.
Les pêcheurs dénoncent un projet qui menacerait le lançon, un poisson vivant ici. "C’est le garde-manger de toute la baie de Lannion. Les poissons prédateurs sont là pour manger du lançon. Si on enlève l’habitat du lançon, il ira ailleurs et les prédateurs aussi ; et nous aussi", détaille Philippe Priser, un pêcheur, au micro de France 3.

Entre deux réserves naturelles

Au total, 74 marins sont concernés, et quatre fois plus d’emplois sur la terre ferme. Outre les pêcheurs, le centre de formation de plongée, l’un des plus importants en France, craint pour son avenir. L’extraction du sable troublerait l’eau en profondeur et en surface. D’autant que la zone d’extraction du sable est située entre deux réserves naturelles.

Le JT
Les autres sujets du JT