Justice : l'apprenti boulanger guinéen est régularisé

Un boulanger de Besançon s'est battu, allant jusqu'à entamer une grève de la faim, pour protéger son jeune apprenti guinéen, menacé de reconduite à la frontière. L'administration a changé d'avis, Laye Fodé pourra rester en France. 

France Info

C'est une victoire pour Stéphane Ravaclay, boulanger de Bensançon (Doubs). Après dix jours de grève de la faim, son apprenti guinéen est régularisé. "Je n'ai pas dormi cette nuit, je me faisais du souci pour ça et quand j'ai compris que Laye était sauvé, c'est un des grands soulagements de ma vie, véritablement", explique Stéphane Ravaclay. "J'étais heureux, ému. Heureux, rien que ça", témoigne Laye Fodé Traoré.

240 000 signatures en ligne 

Le jeune Guinéen a rejoint la France au terme d'un véritable parcours du combattant. Passé par le Mali, la Libye, il a traversé la Méditerranée en bateau gonflable jusqu'en Italie. Depuis un an et demi, il travaille aux côtés de Stéphane Ravaclay à Besançon. Le jeune homme risquait l'expulsion en raison de son âge, 18 ans, une décision administrative scandaleuse, selon son patron, qui le décrit comme "un gamin incroyable, qui a du potentiel". En parallèle, une pétition en ligne sur le site Change.org a été lancée, elle a atteint plus de 240 000 signatures en quelques jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un boulanger de Besançon s\'est battu, allant jusqu\'à entamer une grève de la faim, pour protéger son jeune apprenti guinéen, menacé de reconduite à la frontière. L\'administration a changé d\'avis, Laye Fodé pourra rester en France. 
Un boulanger de Besançon s'est battu, allant jusqu'à entamer une grève de la faim, pour protéger son jeune apprenti guinéen, menacé de reconduite à la frontière. L'administration a changé d'avis, Laye Fodé pourra rester en France.  (France Info)