Doubs : un maire utilise Google Earth pour traquer les piscines non déclarées

Au total, 25 propriétaires ont déjà été épinglés.

Capture d\'écran de la vue satellite de Thise (Doubs) avec le service Google Maps. 
Capture d'écran de la vue satellite de Thise (Doubs) avec le service Google Maps.  (GOOGLE MAPS)

Il utilise Google Earth pour surveiller ses administrés. Le maire de Thise (Doubs) a expliqué au Parisien, mardi 21 août, utiliser le service gratuit de cartographie pour traquer les piscines, cabanons et garages extérieurs non déclarés dans sa commune. Au total, 25 propriétaires ont déjà été épinglés. 

"Les dotations aux communes ont baissé. Il est important de disposer des revenus auxquels nous avons droit pour nos finances", explique l'édile, Alain Loriguet. Il précise que les habitants de la commune ont été au préalable prévenus, via le bulletin municipal, que "des images satellites et des données relevées sur le terrain" allaient permettre de démasquer les propriétaires n'ayant pas déclaré certains aménagements.

La mesure a eu l'effet attendu : environ la moitié des propriétaires d'abris et de piscines suspects sont venus d'eux-mêmes pour régulariser leur situation, ajoute Le Parisien. "En septembre, nous enverrons aux impôts les anomalies constatées", a indiqué le maire de Thise.