Boues rouges : les rejets se poursuivent

La question des boues rouges qui se déversent dans la Méditerranée, près de Marseille (Bouches-du-Rhône), agite le gouvernement.

France 2

Ambroise Bouleis est en direct de Cassis (Bouches-du-Rhône) et revient sur la problématique des boues rouges dans la région. "Tout le monde ici connaît l'existence de cette pollution qui dure depuis un demi-siècle, mais c'est vrai qu'elle est aussi facile à oublier, car elle se passe loin des yeux, à plusieurs kilomètres au large, par 320 mètres de fond. C'est là que débouche ce tuyau de l'usine de Gardanne qui continue encore de déverser chaque jour l'équivalent de deux piscines olympiques de rejets industriels", indique le journaliste.

Eau transparente

Mais depuis le début de l'année, on ne peut plus vraiment parler de boues rouges, car l'industrie filtre ses rejets. "Mais cet équivalent d'une eau transparente reste toujours surchargé en arsenic et en aluminium notamment, et en sortant, cette eau continue de remuer toutes ces boues qui ont été rejetées là pendant 50 ans, et de remettre toutes ces particules en suspension", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT