Banques : l'essor des banques en ligne

Moins chère que les banques traditionnelles, les néobanques en ligne sont en plein essor.

France 2

Aujourd'hui, rien de plus simple que de s'ouvrir un compte en banque. Des cartes bleues peuvent ainsi être achetées dans les supermarchés ou dans les bureaux de tabac. C'est le principe des néo-banques, plus simples d'utilisations et souvent moins chères que les banques classiques. Ces dernières années, elles ont essaimé et le nombre de leurs clients n'a cessé de progresser. Aujourd'hui on compte pas moins de 3,5 millions de clients actifs.

"On gère tout sur internet

"C'est très abordable et puis après on gère tout sur internet", justifie un client comblé. Alors, quelle est la recette ? Aucune agence physique et une armée de conseillers par téléphone. Avec pour résultat de faire baisser les frais bancaires pour les usagers. "Nous mutualisons tous les coûts, avec des plateformes, et donc c'est pour ça qu'aujourd'hui le fait d'être au téléphone c'est pas le même prix et le même modèle que d'avoir des gens partout en France dans des réseaux d'agences", explique Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée chez Nickel

Le JT
Les autres sujets du JT
Les banques en ligne Boursorama et ING Direct sont les établissements les moins chers du classement d\'UFC-Que Choisir publié mardi 21 janvier 2014.
Les banques en ligne Boursorama et ING Direct sont les établissements les moins chers du classement d'UFC-Que Choisir publié mardi 21 janvier 2014. (LOIC VENANCE / AFP)