Transports : l'aéroport de Lyon expérimente la reconnaissance faciale

L'aéroport de Lyon-Saint Exupéry (Rhône) expérimente la reconnaissance faciale pour gagner du temps. Grâce à une application biométrique, les passagers n'auront plus besoin de montrer leur passeport.

FRANCE 3

La reconnaissance faciale débarque à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry (Rhône) avec une application, Mona, qui fonctionne grâce à la biométrie. Elle est téléchargeable gratuitement sur smartphone. Le passager scanne sa pièce d'identité, sa carte d'enregistrement et se photographie. Les documents de voyage restent dans la poche, le visage devient alors le sésame pour monter dans l'avion. Pour l'instant, seuls les passagers de Transavia et de TAP Air Portugal à destination de Lisbonne et Porto peuvent utiliser l'application biométrique.

Les photos sont effacées au décollage

"Les photos sont immédiatement effacées au décollage de l'avion, elle n'est gardée que dans le smartphone", promet Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports. Le groupe Vinci, gestionnaire des aéroports de Lyon, espère fluidifier les flux des passagers et leur faire gagner du temps. "Si c'est un gain de temps d'une demi-heure à l'aéroport, oui, je préfère", déclare une voyageuse. "Je serais réticente à l'idée de scanner les pièces d'identité, surtout que les applications peuvent se faire pirater", répond une autre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport de Lyon-Saint Exupéry (Rhône) expérimente la reconnaissance faciale pour gagner du temps. Grâce à une application biométrique, les passagers n\'auront plus besoin de montrer leur passeport.
L'aéroport de Lyon-Saint Exupéry (Rhône) expérimente la reconnaissance faciale pour gagner du temps. Grâce à une application biométrique, les passagers n'auront plus besoin de montrer leur passeport. (FRANCE 3)