De nouvelles violences urbaines près de Lyon samedi soir, cinq personnes interpellées

Un groupe de "trente à quarante individus" ont notamment mis le feu à une voiture de police à Bron, en début de soirée, selon le parquet. Gérald Darmanin dénonce des "violences inacceptables".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Suite a un accident de scooter volé d'un jeune de 13 ans, le quartier de la Duchère à Lyon s'est embrasé (ici le 4 mars 2021). (ST?PHANE GUIOCHON / MAXPPP)

Cinq personnes ont été interpellées samedi 6 mars dans la soirée à Bron (Rhône), "à la suite de violences inacceptables", a indiqué le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter. Un groupe "de trente à quarante individus" ont notamment mis le feu à une voiture de police, selon le parquet de Lyon. Parmi ces 5 personnes interpellées, il y a un majeur et 4 mineurs, a appris franceinfo de sources concordantes. Elles ont été placées en garde à vue.

Les faits se sont produits samedi soir vers 18h40. Selon le parquet, un groupe de "trente à quarante" personnes, "la plupart vêtues de noir, aux visages dissimulés par des capuches et des masques de protection" s'en est pris à un véhicule de police stationné. Elles ont brisé la lunette et le pare-brise arrière, les vitres côté conducteur et passager, et enfoncé les deux ailes avant. Elles ont également tenté "d’incendier la voiture au moyen d’un mortier" d'artifice, parvenant à "détruire par le feu une partie de la banquette arrière". Un équipage de la BAC, appelé en renfort, a lui aussi été pris à partie par des jets de projectiles brisant la lunette arrière du véhicule.

21 interpellations dans l'agglomération lyonnaise "ces dernières heures"

L'enquête a été confiée à la sêreté départementale. Elle est ouverte pour "participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations, violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique et dégradations en réunion par incendie de biens d’utilité publique".

Ces incidents interviennent après les violences urbaines survenues vendredi soir à Rillieux-la-Pape, en banlieue lyonnaise et jeudi dans le quartier de La Duchère à Lyon. Au total, "21 interpellations" au eu lieu "dans l'agglomération lyonnaise ces dernières heures", précise le ministre. "Aucun acte de violence ne saurait être accepté."

Samedi après-midi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé l'envoi "d’une troisième unité de force mobile" dans l'agglomération lyonnaise. "Ce sont en tout plus de 200 policiers et gendarmes en renfort dès cet après-midi pour faire respecter l’ordre républicain", avait ajouté Gérald Darmanin sur Twitter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.