Cet article date de plus de neuf ans.

Au bureau, les Français redoutent les réunions et les collègues malodorants

Mais les salariés sont tout de même 84% à se sentir bien au travail, selon un sondage TNS Sofres publié aujourd'hui.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour 32% des sondés, le pire cauchemar s'appelle le voisin de bureau qui sent un peu trop fort. (ICONICA / GETTY IMAGES)

Les Français qui travaillent dans des bureaux se sentent majoritairement bien sur leur lieu de travail, selon une enquête TNS Sofres, réalisée du 16 au 23 janvier pour l’entreprise Bruneau et publiée le jeudi 21 février*. Et ce malgré quelques désagréments. Voici cinq enseignements de ce sondage, à consulter près de la machine à café. 

Ils se sentent bien au bureau

Les sondés sont 84% à se sentir bien au bureau et 68% vont même jusqu’à dire que l’ambiance générale est "aux éclats de rire". Un climat favorable aux relations humaines, puisque 12% avouent avoir vécu une histoire d’amour avec un collègue de bureau et 60% prétendent s’y être fait de véritables amis.

Ils se disent bonjour le matin

Une très grande majorité (94%) salue l’ensemble des personnes présentes en arrivant le matin. Ils sont un peu moins (79%) à reproduire le geste pour dire au revoir. 

Ils aiment les petits rituels : café, pause déjeuner...

Pour la convivialité, les sondés entretiennent quelques rituels avec leurs collègues. Le café du matin reste le plus courant (62%), juste devant la pause déjeuner (56%) et les discussions de couloirs (53%). 

Ils n'aiment pas les réunions

Pour 65% de l'échantillon interrogé, la moitié des réunions apparaissent inutiles. Trop d’ennui peut même pousser au débordement : 41% des sondés ont déjà été victimes d'un fou rire. Du coup, lors d'une réunion, 31% préparent... la réunion suivante, 29% consultent parfois leurs e-mails et 10% font la sieste (15% chez les hommes). 

Ils n'aiment pas les odeurs du voisin de bureau

Pour 32% des sondés, le pire cauchemar s'appelle le voisin de bureau malodorant. Au-delà de ces petits problèmes d’hygiène, 29% ne supportent pas les collègues qui se plaignent tout le temps et 11% les voisins trop bavards. A noter qu’ils ne sont que 4% à s’exaspérer d’un camarade qui raconte à longueur de journée des blagues éculées.

* Etude réalisée en ligne du 16 au 23 janvier 2013 auprès d'un échantillon de 604 salariés travaillant en bureau, issus d'un échantillon représentatif des salariés actifs occupés en France selon la méthode des quotas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.