Armée de l'air : les pilotes suivent un stage pour survivre en milieu hostile

Une équipe de France 3 a suivi des pilotes de l'armée de l'air dans un stage de survie, au fin fond de la forêt guyanaise.

France 3

Afin de se préparer au pire, les plongeurs et pilotes de chasse suivent de stages de survie. Une équipe de France 3 s'est immergée avec ces officiers dans la forêt guyanaise, l'un des milieux les plus hostiles de la planète. Là-bas, ils suivent un stage hors-norme pour pouvoir faire face, si un jour leur appareil devient incontrôlable, les obligeant à s'éjecter.

Pour se préparer à vivre dans un milieu particulièrement inhospitalier, les stagiaires se retrouvent dans des conditions extrêmes. "Ça se passe bien. C'est fatiguant surtout", admet le pilote de Mirage 2000, Laurent, avant de préciser : "Couper le bois c'est fatiguant. Le fait d'être constamment piqué partout c'est un peu ennuyeux".
Au total, ils sont une quinzaine abandonnés dans cette forêt. L'un des grands défis de ce stage consiste à allumer un feu alors que le taux d'humidité dépasse les 80%.

"Vérifier les petits bobos"

Avec eux, les hommes n'ont qu'un lot de survie : radio, machettes, de quoi filtrer et purifier l'eau, un radeau et quelques barres énergétiques. "Le corps humain est fait pour pouvoir tenir environ quinze jours. Le tout c'est de pouvoir se protéger, s'abriter, d'être à l'abri des animaux et des intempéries et de pouvoir s'hydrater", explique un stagiaire.
Le directeur du stage, lui, n'est pas très loin, mais "essaye de les voir le moins souvent possible". Le capitaine Sébastien admet toutefois "vérifier les petits bobos" : "Le but c'est qu'ils restent opérationnels, qu'ils puissent retourner dans leurs unités rapidement, qu'il n'aient pas des jours d'arrêt de travail à l'issue du stage".

 

Le JT
Les autres sujets du JT