Alpes-Maritimes : quand les vacanciers traversent les voies ferrées pour aller à la plage

Voilà un danger plutôt inattendu sur les plages : le passage des trains. Sur la Côte d'Azur, près d'Antibes (Alpes-Maritimes), certains vacanciers imprudents n'hésitent pas à traverser les voies ferrées pour aller se baigner plus vite.

France 3

Un TGV sous le parasol. Entre Cannes et Nice (Alpes-Maritimes), les rails côtoient la plage. 30km de proximité alarmante pour les conducteurs de train. Des riverains et vacanciers franchissent les rails pour gagner quelques minutes malgré les grillages installés tout au long des voies. "Un grillage est cassé, c'est de la destruction pour passer, traverser depuis les habitations qui sont en face jusqu'à la plage", explique Carole Teissedre, directrice de la communication SNCF réseau.

Aucun accident depuis deux ans

Pour éviter les accidents, une campagne de prévention est réalisée chaque été depuis cinq ans dans les campings situés à proximité des lignes ferroviaires. Un message qui est bien passé : depuis deux ans, aucun accident n'a été recensé sur cette portion entre Nice et Cannes où les trains roulent en moyenne à 100km/h. Pour "intrusion sur le domaine privé de la SNCF", les contrevenants s'exposent à des amendes pouvant aller jusqu'à 3 500 euros. Les passages souterrains restent le chemin le plus sûr pour profiter pleinement des vacances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV arrive à Strasbourg (Bas-Rhin), le 3 juillet 2016.
Un TGV arrive à Strasbourg (Bas-Rhin), le 3 juillet 2016. (PATRICK HERTZOG / AFP)