Cet article date de plus de neuf ans.

Alain Juppé ne sera pas candidat aux législatives

Le ministre des Affaires étrangères et maire de Bordeaux renonce aux législatives dans la deuxième circonscription de sa ville, en vue d'éviter, dit-il, un possible cumul de mandats.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alain Juppé lors d'une rencontre avec des journalistes à Washington (Etats-Unis), le 12 avril 2012. (MANDEL NGAN / AFP)

Au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a annoncé lundi 7 mai qu'il ne sera pas candidat aux élections législatives de juin dans sa ville, en vue d'éviter un possible cumul de mandats.

"J'ai décidé de ne pas être candidat dans la deuxième circonscription", de Bordeaux, a déclaré Alain Juppé, qui est aussi maire de Bordeaux, lors d'une conférence de presse. Il a souligné qu'il souhaitait se consacrer "à sa tâche municipale" et à la préparation des prochaines élections municipales en 2014. "Nous devons nous mettre en position de reconquête partout sur le terrain. C'est à ce travail que j'ai décidé de me consacrer pleinement", a encore expliqué Alain Juppé.

A Bordeaux, Hollande l'a emporté largement

"Nos concitoyens comprennent de moins en moins les cumuls de mandat", a-t-il souligné pour expliquer son choix. "Je n'ai jamais fui le combat dans ma vie politique", a-t-il encore indiqué en assurant qu'il resterait engagé. 

A Bordeaux, François Hollande l'a emporté avec 57,18% des suffrages. Dans la deuxième circonscription où Alain Juppé aurait été opposé à la députée sortante socialiste Michèle Delaunay (qui l'avait battu en 2007), François Hollande a obtenu 59% des suffrages. "C'est sept points de plus que la moyenne nationale", s'est félicitée Michèle Delaunay. Alain Juppé a annoncé que l'UMP sera finalement représentée, dans cette circonscription, par son secrétaire général en Gironde, Nicolas Florian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.