Agression Pulvar-Montebourg : "La seule victime, c'est moi", dit Le Pen

C'est ce qu'a déclaré la candidate du Front national jeudi sur BFMTV, ajoutant que les agresseurs n'étaient sûrement pas du FN mais de groupes "radicaux" "adversaires" du parti.

Francetv info

"La seule victime de cette affaire, en réalité, c'est moi." C'est ce qu'a déclaré Marine Le Pen jeudi 1er mars sur BFMTV. Elle était interrogée sur l'agression d'Arnaud Montebourg et d'Audrey Pulvar mardi soir à Paris. La candidate du Front national croit savoir que les agresseurs sont proches du Paris Saint-Germain, qu'ils ne sont sûrement pas du FN mais de groupes "radicaux" "adversaires" du parti.

Marine Le Pen sur BFMTV, le 1er mars 2012.
Marine Le Pen sur BFMTV, le 1er mars 2012. (FTVI / BFMTV)